Partager
-A A +A

Vous êtes ici

Les richesses du terroir

La noix du Périgord


Si l'origine de l'arbre n'est pas européenne, on retrouve des noix dans les habitations de Cro-Magnon. De l'antiquité au Moyen-Age le sud-est de la France créait sa précieuse huile avec des olives et le reste du pays avec des noix.

Tout est utilisé dans la noix, y compris la poudre de coquille qui entre dans la composition des matériaux isolants des navettes de la NASA, et ça même si le dénoisillage en Périgord se fait toujours à la main !
La France compte deux AOC de noix. Celle de Grenoble qui commercialisa des noix en coques ce qui permit une exportation importante et celle du Périgord, plus récente, qui elle est basée sur la vente de cerneaux, qui s’exportent moins bien mais qui sont plus appréciés du public.

Le cèpe


Le nom "cèpe" est ambigu car il s'applique à de nombreuses espèces de champignons qui parfois ne sont pas comestibles... La plus recherchée de ces espèces est le cèpe de Bordeaux : Boletus Eludis qui pousse en forêt. Comme tous les champignons il doit être consommé rapidemment après récolte et s'exporte mal. Consommez le frais en provenance du marché et controlez le nom de l'espèce de vos cèpes sur vos cèpes en bocaux ou séchés provenant de l'importation.

 

La vigne du Périgord  


La vigne est une liane qui peut atteindre d'impressionnantes longueurs à l'état naturel. Cultivées en vignobles, les tiges sont taillées en "ceps" pour faciliter la culture et la récolte.

Pour s'accrocher la tige emet des vrilles qui s'enroulent autour d'un support avant de sécher pour rendre cette fixation incroyablement résistante.

Les vignes actuelles sont des croisements appelés cépages dont les plus connus sont: cabernet, le chardonnay, le pinot, le sauvignon...

Le vin en Dordogne n'est pas une histoire récente. C'est grâce aux fameuses "gabarres" sur la rivière que les tonneaux arrivaient facilement à Bordeaux, favorisant ainsi l'implantation du vignoble.

 

La Truffe du Périgord


Parmi la centaine d'espèces de truffes, la plus recherchée est la Tuber melanosporum: la truffe noire du Perigrd. Pour ces champignons souterrains en forme de filaments, la truffe n'est en fait que l'organe qui produit les graines, l'equivalent de de la fleur chez les plantes. Ainsi un champignon peut donner plusieurs truffes. La truffe apprécie les sols calcaires et la chaleur et se développe entre 1 et 10cm au pied de certains arbres (chênes, noisetiers, etc...) Elle se forme au printemps et arrive en maturité en hiver. Le caveur (celui qui cherche les truffes) peut se faire aider d'un chien, d'un cochon, ou encore en localisant la célèbre mouche sur le sol. Attention ! La truffe n'est pas une maladie sur les racines de l'arbre. Les deux respectent une symbiose, chacun tirant des bénéfices de la présence de l'autre.

Fête de la truffe le 1er week-end de février à Campagnac les Quercy.

 

 

La Châtaigne du Périgord


La Châtaigne est ancrée dans les plus anciennes traditions périgordines.  Ce fruit, très nourrissant a sauvé des familles de la famine car contrairement aux céréales dont la recolte était souvent incertaine, ce fruit est toujours disponible, cultivé ou à l'état sauvage en automne, on pouvait le secher,  sa farine permettait de fabriquer du pain ce  qui a valu au châtaignier le nom "d'arbre à pain". C'est un des rares fruit à etre toujours récolté dans la nature. Attention! Ne pas confondre les châtaignes et marrons qui poussent sur un chataignier avec les marrons non-comestibles du marronnier d'Inde.  

Fête de la Châtaignet et du cèpe les 22 et 23 octobre 2016 à Villefranche du Périgord

 

La Fraise du Périgord


On dénombre plus de 600 variétés de fraises, les plus cultivées en Périgord sont la Gariguette, la Mara des Bois, la Charlotte. Il n'existe que deux IGP pour ce fruit une en Pologne et depuis 2004 une en Périgord !  La partie rouge de la Fraise n'est pas le fruit ! C'est seulement une partie de la fleur qui enfle après fécondation. Les fruits du fraisier sont les petits grains collés sur la surface de la fraise. Chacun de ces fruits contient une graine minuscule. En Dordogne, elles sont cueillies et présentes sur les marché d'avril à novembre. C'est un fruit qui supporte très mal les voyages d'où son fort caractère  régionaliste il doit être consommé très rapidement après la cueillette alors n'attendez plus ! Régalez vous ! 

Foire de la fraise en avril à Nabirat

 

vallee en image


Découvrir la Vallée Dordogne en image